Autour de Notre-Dame brûlée

nd-min

Comme j’avais à faire dans le quartier, j’en ai profité pour aller voir Notre-Dame brûlée.

notre dame brulee 1-minLes ponts qui l’entourent en sont interdits.

notre dame brulee 3-minD’habitude il y a des skaters virtuoses entre le parvis et le pont, le week-end. Là c’est désert. Et il n’y a plus de flèche.

notre dame brulee 2-minMais il y a foule sur les quais, tout autour. Des touristes et des Parisiens, qui prennent des photos, comme moi.

Des ouvriers sont au travail

notre dame brulee 5-min

C’est la vie, parfois des échafaudages longuement échafaudés finalement ne serviront à rien.

notre dame brulee 6-min

Les gargouilles de Viollet-le-Duc, que tout le monde aime tant, y compris  ceux qui trouvent qu’il ne faut rien changer, sont un ajout pas du tout d’origine. S’il avait écouté les effrayés du changement, elles n’y seraient pas.

notre dame brulee 7-minCe samedi à Paris, photos Alina Reyes

*

Pourquoi les pèlerins tournent-ils autour de la Kaaba dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ?

Parce qu’ils vont à la rencontre de Celui qui fait tourner le monde dans le sens des aiguilles d’une montre.

Ils remontent à la source.

Extrait de mon livre Voyage (du moins dans sa prochaine version), pour lequel, bientôt, avec son Ordre, je pourrai ouvrir la voie.

*

Saint-Nazaire, port, chantier naval et base sous-marine en 25 photos

saint nazaire 5-min

En hommage à l’Assemblée des assemblées des Gilets jaunes qui a eu lieu ce week-end à Saint-Nazaire, et a donné lieu à un Appel pour la continuation du travail de fond, voici – toujours dans l’esprit « Habiter poétiquement les lieux » – les images que j’ai faites dans cette ville qui m’a impressionnée, il y a quelques années.

 

saint nazaire 1-min

saint nazaire 2-min

saint nazaire 3-min

saint nazaire 4-min

saint nazaire 5-min

saint nazaire 6-min

saint nazaire 7-min

saint nazaire 8-min

saint nazaire 9-min

saint nazaire 10-min

saint nazaire 11-min

saint nazaire 12-min

saint nazaire 13-min

saint nazaire 14-min

saint nazaire 15-min

saint nazaire 16-min

saint nazaire 17-min

saint nazaire 18-min

saint nazaire 19-min

saint nazaire 20-min

saint nazaire 21-min

saint nazaire 22-min

saint nazaire 23-min

saint nazaire 24-min

saint nazaire 25-minà Saint-Nazaire en 2009, photos Alina Reyes

*

Quartier Latin & regard cosmique

quartier latin 8;-min

quartier latin 2-min*

Hier encore dans le Quartier Latin et à la Sorbonne, je ne me lasse pas de tenter de photographier l’esprit des lieux et de témoigner du parler des murs, qui change d’un jour à l’autre. Avant les images, un texte de Pierre Hadot sur « Le regard d’en haut et le voyage cosmique ».

« Si Goethe, comme nous l’avons dit, a éprouvé un si grand intérêt pour les premiers vols de montgolfières, c’est parce qu’il rêvait intensément de s’affranchir de la pesanteur et de voler comme un oiseau, au-delà de toutes les barrières, dans son élan vers l’infini. Ce n’est pas un hasard si, dans la première strophe du Voyage dans le Harz en hiver, le poème est comparé au vol d’un vautour qui plane au-dessus des nuages.

(…)

La poésie homérique est, pour Goethe, un exemple de la « vraie poésie, qu’il définit ainsi :

La vraie poésie se reconnaît au fait que, comme un évangile profane, elle est capable de nous délivrer des pesanteurs terrestres qui nous accablent, parce qu’elle nous procure à la fois la sérénité intérieure et le plaisir extérieur. Comme un ballon gonflé d’air, elle nous élève, avec le lest qui nous est attaché, dans les régions supérieures et, grâce à elle, les inextricables labyrinthes terrestres se dénouent sous notre regard qui les voit d’en haut. » [in Poésie et Vérité]

Quelques pages plus loin, Hadot cite la troisième strophe du poème de Goethe Génie planant :

« On a assez de Memento Mori,
J’aime mieux ne pas les redire
Pourquoi devrais-je dans le vol de la vie
Te torturer avec la limite !
C’est pourquoi, comme un vieux barbu,
Docendo, je te recommande
Mon cher ami, selon la manière qui est la tienne,
Sans plus, vivere memento. »

Dans ce même chapitre sur « Le regard d’en haut et le voyage cosmique », Hadot ajoute :

« Nous avons vu notamment comment le voyage cosmique et le regard d’en haut, conçus comme exercices spirituels,  pouvaient amener certains philosophes comme Sénèque, ou Marc Aurèle, ou Lucien, à dénoncer la vanité et les injustices des inégalités sociales et l’absurdité de la guerre, comment, grâce à ces exercices spirituels, l’homme se concevait lui-même comme un citoyen du cosmos, comment il éprouvait, en les pratiquant, le sentiment d’une transfiguration, d’un dépassement de la condition humaine, qui le délivrait de la crainte de la mort et lui procurait la paix et la sérénité intérieures. »

Pierre Hadot, N’oublie pas de vivre. Goethe et la tradition des exercices spirituels

Je suis très proche de tout cela, ayant, comme je l’ai raconté ou dit dans plusieurs livres ou textes, voulu être cosmonaute quand j’étais enfant, essayé de voler plusieurs fois, grimpé partout où je pouvais (toits, arbres, cordes, piquets…), puis une fois adulte fait l’expérience d’un long vol en parapente dans les montagnes… pratiqué et prôné les exercices spirituels (dont l’étude est une partie capitale), intitulé l’un de mes livres Souviens-toi de vivre, etc. etc. Et je peux témoigner, à mon presque grand âge, qu’il y a là une belle formule du bonheur.

 

quartier latin 1-min

quartier latin 3-min

quartier latin 4-min

quartier latin 5-min

quartier latin 6-min

quartier latin 7-minLa belle place Lucien Herr

*

quartier latin 8-min

quartier latin 9-min

quartier latin 10-min

quartier latin 11-min

quartier latin 12-min

quartier latin 13-minRue Lhomond, les bâtiments rouges du département de chimie de l’ENS

*

quartier latin 14-min

quartier latin 15-min

quartier latin 16-minLa place de la Sorbonne

*

quartier latin 17-minL’étal des livres d’occasion de la librairie Vrin, place de la Sorbonne

*

quartier latin 18-minLa grande cour intérieure de la Sorbonne

*

quartier latin 19-min

quartier latin 20-min

quartier latin 21-min

quartier latin 22-min

quartier latin 23-minHier à Paris 5e, dans le Quartier Latin, photos Alina Reyes

*

Quartier Latin

quartier latin-min
Champollion songe dans la cour du Collège de France

Champollion songe dans la cour du Collège de France

*

Je suis allée écouter le dernier cours, pour cette année, de Philippe Descola au Collège de France. J’avais suivi les précédents en ligne, après avoir lu ce magnifique anthropologue pour ma thèse. À la fin de l’heure, tout l’amphithéâtre Marguerite de Navarre s’est levé, comme un seul humain nous lui avons fait une longue, longue ovation. C’était très émouvant. Nous étions tous reconnaissants, d’avoir entendu la pensée si profonde de ce scientifique, et son humanité tout aussi impressionnante (on peut aussi lire cette interview de lui dans Libé : « il m’arrive de dialoguer avec les oiseaux »). Peut-être, si j’en trouve le temps, essaierai-je de présenter son cours. Je suis repartie le cœur plein de joie et de bonheur, et plus qu’à l’aller où je me pressais pour n’être pas en retard, j’ai pris mon temps pour vagabonder dans le quartier et faire quelques images, par cette journée radieuse.

 

quartier latin 1-min

quartier latin 2-min

quartier latin 3-min

quartier latin 5-min

quartier latin 6-minOn vend encore dans le quartier des disques vinyle

quartier latin 7-min

quartier latin 8-min

quartier latin 9-min

quartier latin 10-minde belles vieilles portes en lesquelles on sent encore l’arbre

quartier latin 11-min

quartier latin 12-min

quartier latin 13-min

quartier latin 14-min

quartier latin 16-min

quartier latin 17-min

quartier latin 15-minQuand j’aurai terminé mon prochain best-seller (rien ne presse, j’ai aussi d’autres choses à faire), peut-être irons-nous, O et moi, vivre un temps en Écosse, à Édimbourg la merveilleuse

quartier latin 18-min quartier latin 29-min

quartier latin 19-min

quartier latin 21-min

quartier latin 22-min

quartier latin 23-min

quartier latin 24-min

Aujourd’hui dans le Quartier Latin à Paris, photos Alina Reyes

*

toutes mes images du Quartier Latin, notamment avec le Collège de France, la Sorbonne, l’ENS…

*

Sur les bords du canal de l’Ourcq (en 45 photos)

canal de l'ourq 46-min

Je suis allée animer deux ateliers d’écriture érotique, avec chaque fois une dizaine de participants, jeunes femmes et jeunes hommes, organisés par l’association La Bastillette au Pavillon des Canaux, une charmante maison au bord du canal de l’Ourq transformée en café-restaurant-lieu de vie. C’était très bien, et j’en ai profité pour me promener sur les bords du canal et photographier street art, architecture et paysages de ce quartier si vivant et si agréable. Le vent soufflait tout aussi agréablement.

*

canal de l'ourq 1-min

canal de l'ourq 2-min

canal de l'ourq 3-min

canal de l'ourq 4-min

canal de l'ourq 5-min

canal de l'ourq 6-min

canal de l'ourq 7-min

canal de l'ourq 8-min

canal de l'ourq 47-minÀ l’occasion du 8 mars, des rues avaient été renommées de noms de femmes

canal de l'ourq 9-min

canal de l'ourq 10-min

canal de l'ourq 11-min

canal de l'ourq 12-min

canal de l'ourq 13-min

canal de l'ourq 14-min

canal de l'ourq 15-min

canal de l'ourq 16-min

canal de l'ourq 17-min

canal de l'ourq 18-min

canal de l'ourq 19-minkippa noire, kippa blanche

canal de l'ourq 20-min

canal de l'ourq 21-min

canal de l'ourq 22-minAh, l’écluse est en train de laisser passer des bateaux. On attend derrière la barrière, puis le pont redescend, et on repart

canal de l'ourq 23-min

canal de l'ourq 24-min

canal de l'ourq 25-min

canal de l'ourq 26-min

canal de l'ourq 27-min

canal de l'ourq 28-min

canal de l'ourq 29-min

canal de l'ourq 30-min

canal de l'ourq 31-min

canal de l'ourq 32-min

canal de l'ourq 34-min

canal de l'ourq 35-min

canal de l'ourq 36-min

canal de l'ourq 37-min

canal de l'ourq 38-min

canal de l'ourq 39-min

canal de l'ourq 40-min

canal de l'ourq 42-min

canal de l'ourq 43-minVoilà le Pavillon des Canaux, et la salle à l’étage où j’ai animé les ateliers

canal de l'ourq 44-min

canal de l'ourq 45-min

Le soir, au retour, dans le métro, il y avait Assa Traoré. (Ou bien son sosie) J’ai pensé qu’elle revenait peut-être des Gilets jaunes.

Ce samedi 9 mars à Paris 19e, photos Alina Reyes

*

« Toute la mémoire du monde » et tout le bonheur des humains : bibliothèques

toute-memoire

Le bonheur est dans la bibliothèque, cours-y vite, cours-y vite !

Pour commencer cette note de vidéos sur quelques bibliothèques, ce court-métrage si littéraire, voire surréaliste, d’Alain Resnais sur la BNF : Toute la mémoire du monde, qui date de 1956 (il me plaît que ce soit l’année de ma naissance), tourné juste après Nuit et brouillard. J’ai travaillé vers 1989 dans cette bibliothèque, sur le site Richelieu, avant la construction de la nouvelle BnF. J’y allais avec mon chéri, j’y ai écrit une bonne partie de mon deuxième roman, Lucie au long cours. La caméra du cinéaste se promène dans les artères de la bête comme une pensée dans un cerveau ou dans un livre. Les humains y apparaissent petits, éphémères, et au service de l’écrit, bien plus vaste et durable qu’eux : et cette humilité est toute leur grandeur.

D’autres films d’Alain Resnais sur ce blog, dont le magnifique Les statues meurent aussi : ici

*

Et voici la merveilleuse aussi bibliothèque Mazarine, la plus ancienne bibliothèque publique de France, jouxtant l’Académie française, où j’allai travailler quelques années plus tard, toujours avec mon chéri, alors que nous avions maintenant deux tout-petits que nous déposions le matin à la crèche en chemin. Nous nous installions à une table près d’une fenêtre, afin de pouvoir rêver tour à tour en contemplant la Seine et en regardant les allées et venues d’un bibliothécaire dans les galeries supérieures.

*

Umberto Eco se déplaçant dans sa bibliothèque personnelle. Je rêve d’avoir tous mes livres avec moi, mais j’en ai perdu beaucoup, notamment quelques belles éditions qui ont été mangées par les souris à la montagne quand je n’y étais plus. Un jour, sans doute, j’aurai de nouveau de l’espace et j’y reconstruirai un palais de livres…

*

En Colombie et en Turquie, des éboueurs ont bâti des bibliothèques avec des livres récupérés dans les poubelles et en font profiter la population. Dans plusieurs pays dont en France, on trouve des micro-bibliothèques publiques dans les jardins ou autres lieux de la ville, où chacun peut déposer et prendre des livres librement. Tout est possible en matière de transmission de livres. Ici il s’agit aussi de transmission de langue, puisque les bibliothèques accueillent des migrants de toutes parts pour les aider à apprendre le français.

*

Jacques Duclos raconte sa bibliothèque. J’ai beaucoup entendu parler de lui dans mon enfance, mon père l’aimait beaucoup, et ma foi c’était un homme de valeur (et originaire de mes montagnes, qui sont aussi celles de ma grand-mère paternelle, qui m’a transmis je crois quelque chose de ce pays) :

*

Pour terminer, cette extraordinaire bibliothèque en Chine – non pas l’immense qui vient d’ouvrir, avec son architecture tape-à-l’œil et ses rayonnages remplis de faux livres, mais une bibliothèque aux murs de brindilles frémissantes dans la forêt, où l’on entre en franchissant une passerelle.

*

Des photos de quelques-unes des bibliothèques dans lesquelles je travaille ces dernières années : ici

*

Vallée de Barèges

barèges 3-min-1

Dans la série « Habiter poétiquement : des lieux en photos », voici celles que j’ai faites ces jours derniers dans la vallée de Barèges. Par un Noël sans neige mais doux et radieux (alors que plus bas, Lourdes est restée sous une chape nuageuse de plomb), ce fut l’occasion de faire de magnifiques balades en famille – il va falloir s’y habituer, et les stations devraient s’y faire, au lieu d’investir dans de dévastateurs et coûteux équipements pour maintenir les domaines skiables : il n’y a pas que le ski dans la vie, et la montagne fait toujours un bien fou.

*

barèges 2-minFace à la grange, les crêtes à isards et les couloirs d’avalanche

barèges 1-min*

barèges 2-min-1Du plateau du Lienz, la vallée de la Glère, un départ pour l’ascension du pic du Néouvielle

*

barèges 1-min-1La Piquette. Tout change tout le temps à la montagne, tout en ayant l’air immobile. Selon les lumières, les heures, les saisons… et aussi selon la perspective. Le même massif, vu d’un autre côté le lendemain :

barèges 12-minLe triangle pierreux à gauche de la photo est celui de la photo précédente, mais cette fois la perspective ne cache pas la crête saupoudrée de neige qui le surmonte à l’arrière.

*

barèges 4-minLe gave qui a dévasté la vallée en 2013 coule maintenant dans son lit élargi.

barèges 5-minUn tag dans un recoin en haut du village de Barèges

barèges 6-min

barèges 3-min-1Apparaît au-dessus des toits le splendide massif de l’Ardiden

barèges 8-min

barèges 9-minEncore la Piquette, à l’arrière-plan, et devant à gauche la forêt de la Laquette

barèges 10-minDe nouveau l’Ardiden

barèges 11-min

bois et os ; et lux perpetua luceat eis

barèges 13-min

barèges 14-minLe pic de l’Ayré avec sa forêt (« ma » forêt)

barèges 15-minMontagnes à estives et pics altiers, les Pyrénées encaissées et sauvages

barèges 16-minDerrière la crête, le pic du Midi avec son observatoire et son antenne

barèges 17-minLe village de Sers ; à l’arrière-plan celui de Betpouey. La route et le gave descendent vers Luz

barèges 18-minLa lumière dessine

barèges 19-minLe ciel et la montagne s’épousent

barèges 20-minRetour de balade, à Barèges la nuit tombe

barèges 3-minet à la grange, c’est toujours Noël

ces 25, 26 et 27 décembre 2018, photos Alina Reyes

*

Château de Chambord, bords de Loire, Clos Lucé (dernière maison de Léonard de Vinci)

vignette-min

« Qui s’oriente sur l’étoile ne se retourne pas » Léonard de Vinci

Attention, splendeurs ! Visiter les bords de Loire, c’est aller aux noces de la nature et de la culture. La puissante rivière sauvage, indomptable, nourrit un paysage plein de verdure et de douceur, où les châteaux ont poussé comme des fleurs, notamment à la Renaissance. O et moi sommes allés hier au château de Chambord, puis, après avoir longé la Loire, à Amboise dans le beau castelet avec parc et jardin où la vie et l’œuvre de Léonard de Vinci ont été magnifiquement reconstitués par la famille Saint Bris, propriétaire de l’extraordinairement émouvante maison où, sur l’invitation de François 1er, le génie des arts et des sciences  a passé les trois dernières années de sa vie, après avoir traversé les Alpes, à l’âge de 64 ans, avec La Joconde, La Vierge à l’Enfant avec sainte Anne, Saint Jean Baptiste, ainsi que ses carnets, croquis, dessins, et manuscrits.

*

chambord 1-minDans la brume matinale, apparition féérique du château de Chambord

chambord 2-min

chambord 3

chambord 4Un poêle immense, où l’on pourrait brûler un arbre entier !

chambord 5Le lettre de François 1er et son emblème, la salamandre

chambord 7-minJe trouve à ce roi une riante allure de Gascon, qui rappelle l’esprit de Montaigne

chambord 6

chambord 8-min

chambord 9-minL’escalier à double révolution inspiré de Léonard de Vinci : deux hélices entrecroisées qui ne se rencontrent jamais : à gauche sur l’image, l’arrivée de l’un, à droite, celle de l’autre

chambord 18-min

chambord 10-min

chambord 11-min

chambord 12-minla couronne

et la fleur de lys

chambord 13-min

chambord 14-minBeaucoup de murs du château sont couverts de graffiti, souvent anciens ou très anciens. Jean de La Fontaine et Victor Hugo feraient partie de ces centaines de tagueurs. « J’ai visité Chambord. Vous ne pouvez-vous figurer comme c’est singulièrement beau. Toutes les magies, toutes les poésies, toutes les folies même sont représentées dans l’admirable bizarrerie de ce palais de fées et de chevaliers. J’ai gravé mon nom sur le faîte de la plus haute tourelle. », écrivit en 1825 Hugo à son ami, le poète Saint-Valry.

chambord 15-min

chambord 16-min

chambord 17-min

chambord 19-min*

Puis, traversant de somptueuses forêts, nous avons rejoint et longé la Loire, splendide et souveraine même dans ses voiles de brume, avec ses îles et ses oiseaux :

Loire 1-min

Loire 2-min

Loire 3-min

Loire 4-min

Loire 5-min

Loire 6-min

Loire 7-min

Loire 9-min

*

Enfin nous avons visité le bouleversant Clos Lucé :

clos lucé 0-min

clos lucé 1-min

clos lucé 2-min

clos lucé 3-min

clos lucé 4-minla chambre de Léonard

clos lucé 6-minson atelier

clos lucé 5-min

clos lucé 7-minson cabinet de travail

clos lucé 8-minavec son cabinet de curiosités

clos lucé 9-minla salle à manger

clos lucé 10-minla cuisine

clos lucé 11-mintoute une partie du castelet est dédiée à la reconstitution de ses multiples inventions scientifiques et technologiques époustouflantes

clos lucé 13-min

clos lucé 12-minLa silhouette de Léonard dans le souterrain de 700 mètres que François 1er avait fait creuser entre le château royal d’Amboise et le Clos Lucé, et par où il rendait visite chaque jour au génie

clos lucé 14-minPuis nous descendons au jardin et dans le parc, où ont été également reconstituées, et intégrées harmonieusement dans la nature, plusieurs de ses machines fantastiques. Leonard est clairement le génie du mouvement.

clos lucé 15-min

clos lucé 16-min

clos lucé 17-min

clos lucé 18-minJe photographie mon reflet dans le panneau qui protège son moulin à eau

autoportrait

clos lucé 19-min

clos lucé 20-minO fait tourner l’hélicoptère inventé par Léonard

clos lucé 21-min

clos lucé 22-min

clos lucé 23-min

clos lucé 24-min

clos lucé 25-min

clos lucé 26-min

clos lucé 27-minétude du corps et nature

clos lucé 28-min

clos lucé 29-minphotos Alina Reyes

*

site du Clos Lucé

site du château de Chambord

*

Saint-Malo en 70 photos

vignette

Deux journées magnifiques dans la magnifique Saint-Malo. La première nuageuse et venteuse à souhait, la deuxième douce et ensoleillée.

saint malo 0 fregate 1En arrivant à pied depuis la gare, deux majestueuses frégates dans le port au milieu des catamarans qui s’apprêtent pour la Route du Rhum

saint malo 0 fregate 2

saint malo 0, chateaubriandEt Chateaubriand, enfant de Saint-Malo

saint malo 1Aspirer l’iode à pleins poumons

saint malo 2

saint malo 3

saint malo 5Avant de poursuivre la balade, allons déposer nos bagages à l’hôtel, près du château

saint malo 6« Toujours fidèle », j’aime cette devise. Il suffit de savoir à quoi, à qui et comment être fidèle

saint malo 7

saint malo 8

saint malo 9L’hermine, symbole de la Bretagne, ponctue les pas des visiteurs

saint malo 10L’ancien marché aux poissons

saint malo 11

saint malo 12La maison où est né Chateaubriand

saint malo 13Halte petit-déjeuner dans l’agréable Café de l’Ouest

saint malo 14

saint malo 15La vieille ville nous rappelle Édimbourg

saint malo 17

saint malo 16

saint malo 18Dans cette maison est né Surcouf, nous a dit un habitant

saint malo 19Nous montons sur les remparts

saint malo 20 surcoufEt voici Surcouf

saint malo 21Nous rejoignons l’îlot, accessible à marée basse, où repose Chateaubriand

saint malo 22

saint malo 23

saint malo 24Puis nous reprenons le tour des remparts

saint malo 25Une nageuse courageuse

saint malo 26

saint malo 27

saint malo 28

saint malo 29

saint malo 30

saint malo 31

saint malo 32

saint malo 33

saint malo 34

saint malo 35

saint malo 36

saint malo 37

saint malo 38

saint malo 39

*

Le lendemain matin, grand soleil sur le château

saint malo 40

saint malo 41

saint malo 42

saint malo 43

saint malo 44

saint malo 45

saint malo 46

saint malo 47Sur la plage, le long des remparts, une forêt de troncs couverts de graffitis

saint malo 48

saint malo 49

saint malo 50Je ferai une note à part avec mes photos de la plage, du sable, des rochers, des coquillages…

saint malo 51Retour à l’intérieur des remparts

saint malo 52

saint malo 53

saint malo 54Toujours avec O

saint malo 55

saint malo 56

saint malo 57

saint malo 58

saint malo 59

saint malo 60

saint malo 61

saint malo 62

saint malo 63

saint malo 64Nous entrons dans la cathédrale

saint malo 65

saint malo 66 arcabas et etienneLe peintre Arcabas et le sculpteur Étienne y ont créé un magnifique mobilier d’église inspiré bien sûr de la Bible (les animaux des quatre évangélistes aux coins de l’autel) mais aussi de l’art celtique antique

saint malo 67Retour à l’air libre

saint malo 68Sur le mur au-dessus de la brasserie où nous mangeons délicieusement. Puis nous longeons de nouveau le port pour retourner à la gare

saint malo 69

Ces 22 et 23 octobre 2018 à Saint-Malo, photos Alina Reyes

*

saint malo plageProchaine note : mes photos du sable, des rochers, des coquillages…

*

Dédale au Mont-Saint-Michel (en 40 photos et une petite réflexion)

vignette

   paris 0Départ de Paris, il fait encore nuit

paris 1

paris 2

paris 3

en routeLe jour se lève en route, avec des nuées roses et bleues

en route 2Des moineaux nichent à la station d’essence

moineaux

moineau

Et puis on approche du Mont

mont saint michel 1

mont saint michel 2où des marcheurs vont

mont saint michel 3Nous voici tout près

mont saint michel 4puis sur le pont

mont saint michel 5À gauche de l’image, la gendarmerie. Aujourd’hui l’armée est là, elle rend hommage aux réservistes, avec musique et discours (nous verrons ça d’en haut dans quelques images)

mont saint michel 6La statue de l’archange brille tout là-haut, toute petite d’en bas

mont saint michel 7

mont saint michel 8

mont saint michel 9O connaît le Mont comme sa poche, il nous conduit hors de la rue marchande

mont saint michel 10La marée est forte ce samedi, le Mont est une île à notre arrivée, puis très vite la mer se retire

mont saint michel 11

mont saint michel 12

mont saint michel 13

mont saint michel 14

mont saint michel 15

mont saint michel 20Vue du cimetière où reposent quelques rares habitants et religieux

mont saint michel 21

mont saint michel 22Ce goéland à la patte blessée attend les touristes pour être nourri

mont saint michel 23L’armée procède à sa célébration, tandis que les sables réapparaissent

mont saint michel 24

mont saint michel 25La rampe par où était montée la nourriture des prisonniers pendant la Révolution

mont saint michel 26

mont saint michel 27

mont saint michel 28L’une des meurtrières de la forteresse

mont saint michel 29À l’arrière-plan, on distingue l’autre îlot de la baie, Tombelaine

mont saint michel 30

mont saint michel 31

mont saint michel 32

mont saint michel 33

mont saint michel 34

mont saint michel 35

mont saint michel 36Je continue à suivre O

mont saint michel 37

mont saint michel 38

a au mont

mont saint michel 39Nous nous installons tous les deux pour deux heures dans les rochers au bord de l’eau, où nous observons les mouettes, les goélands, la pêche des cormorans et même des phoques. Il me photographie, je le photographie.

mont saint michel 40

mont saint michel 41L’après-midi, l’eau a laissé place au labyrinthe des sables

Sur la route du retour, un arrêt pour goûter le cidre, le pommeau et le calvados de producteurs nommés Lécrivain

mont saint michel 42

ce 13 octobre 2018, photos Alina Reyes

*

Pour retenir le Minotaure, Dédale construisit un labyrinthe pour Minos, puis s’y retrouva enfermé par ce dernier qui craignait que le secret ne s’évente. Mais l’architecte connaissait toutes les sorties de son œuvre, invisibles aussi bien que visibles, et il s’en alla par la voie des airs. Son fils Icare, inexpérimenté, s’y brûla les ailes et tomba à l’eau – se noya dans la mer, cette tombe, face mortelle du labyrinthe (le nom originel du Mont-Saint-Michel était Mont-Tombe). Un dédale peut être considéré comme un versant céleste du labyrinthe terrestre, chtonien, auquel il ajoute, en son nom, le salut.

Sur le labyrinthe, voir note précédente

*

Tags, fresques, affiches à la fac de Tolbiac, après évacuation et avant effaçage

tolbiac vignette

La dernière fois que j’y suis passée, c’était juste après l’évacuation, le secteur était bouclé, la police empêchait d’approcher, j’avais seulement pu faire quelques photos de loin. Maintenant la fac est toujours fermée, mais les abords en sont libres. Je ne suis pas passée par-dessus les grilles comme je l’avais fait dans les premiers jours de la « Commune libre de Tolbiac » (pour aller animer un atelier d’écriture) mais j’ai bien fait le tour et j’ai photographié tout ce que j’ai pu voir (quoique les gardiens aient gentiment essayé de me faire croire que c’était interdit). Voici donc les images, des témoignages, des traces de ce qui fut – comme des archives du futur. Ce serait bien si les plus belles des fresques pouvaient ne pas être effacées.

 

tolbiac 1

tolbiac 2

tolbiac 3

tolbiac 4

tolbiac 5

tolbiac 6

tolbiac 7

tolbiac 8

tolbiac 9

tolbiac 10

tolbiac 19

tolbiac 11

tolbiac 12

tolbiac 13

tolbiac 14

tolbiac 15

tolbiac 16

*

En face, de l’autre côté de la rue de Tolbiac, l’École supérieure de journalisme et les tours d’habitation. J’ai aussi une formation de journaliste, c’est en partie pourquoi j’aime bien aller voir ce qui se passe !

tolbiac 17

tolbiac 18aujourd’hui à Paris 13e, photos Alina Reyes

*

La révolution sans pantalons

vignette,

tag censier 1

tag censier 2

tag censier 3tags à la fac occupée Censier, ces jours-ci

*

Que des enfants de bourgeois aient l’envie de se donner l’illusion de sortir au moins un temps de leur condition, quoi de plus macron, au fond ? Que des étudiants aient envie de jouer à la révolution, quoi de plus conforme à la tradition ? L’ordre des choses est respecté, les médias y font leur beurre, les syndicats et les politicards s’y frottent les mains, tout va bien.

Tout va très bien, madame la marquise, mélodie d’amour chante le cœur d’Emmanuel épelliculé par Trump le clown. Mélenchon rime ouvertement avec bidonnons, son Le Média et Reporterre inventent un quasi-mort dans une énorme flaque de sang caché tout à la fois par la police, l’hôpital et les balayeurs de Paris, sans compter les voisins, tous complotistes aussi. Des universitaires parfois à visage découvert, plus souvent masqués comme des camions volés (c’est qu’ils ont une position dans la société, ils ne vont pas clamer leurs opinions autrement qu’anonymisés, planqués derrière leurs écrans !), fustigeurs du mensonge général, adeptes de Debord et autres grands noms, propagent et repropagent la fake news étayée sur du néant, dans leur avidité à se ranger avec les étudiants occupeurs de facs, se vautrant dans leur puérilité retrouvée, si tant est qu’ils l’aient jamais perdue, fricotant mentalement avec ces petits jeunes (encore un retour de tradition de l’Éducation sexuelle nationale à la fois soixante-huitarde et trogneux-macronienne), s’accordant plus de promiscuité en allant distribuer leur bonne parole dans des amphis occupés comme des curés entraînant leurs plus jeunes ouailles dans les sacristies, eux qui ont franchi toutes les sélections possibles (et indispensables), qui ont passé tous leurs examens, qui sont casés et appointés par leur ennemi imaginaire et n’ont rien à foutre des étudiants empêchés par leurs soins empressés de passer à leur tour les examens qui devraient les libérer des profs abusifs.

Ainsi tourne le cercle vicieux, avec en son centre des jeunes infantilisés par tout le système pédagogique, comme je l’ai plus d’une fois dénoncé ici, en stagiaire à l’Espé et en néoprof, des jeunes plus qu’inquiets du monde qui leur est légué, comme révélé lors de l’atelier d’écriture que j’ai animé à Tolbiac occupée, des jeunes qui voudraient se débarrasser du poids écrasant des générations précédentes et de leur idéologie, comme l’indiquent des tags agressifs envers mai 68 dans les facs occupées, des jeunes, bloqueurs ou bloqués, une fois de plus instrumentalisés, récupérés, piétinés d’une façon ou d’une autre, empêchés de voir que ce qui les entrave n’est pas Parcours Sup, tout défectueux qu’il soit, mais le fait qu’ils reçoivent un enseignement très médiocre, de plus en plus dégradé, tout au long de leur scolarité, qui les destine à vivre dans l’état et les mentalités d’un pays arriéré.

street art tolbiac 1bravo aux artistes qui ont su égayer un peu cette fac Censier sinistre

street art tolbiac 2

street art tolbiac 3

tag tolbiac 1

tag tolbiac 2street art et tags à la fac Censier évacuée, hier. Photos Alina Reyes

*