Edimbourg : National Museum of Scotland ; Hogmanay aux flambeaux

edinburgh 9

edinburgh 1

« Please touch ». Voilà une différence entre un pays comme l’Écosse (et d’autres) et la France. Ici il n’est pas sans cesse interdit. De marcher sur les pelouses. De toucher une météorite – au contraire, on vous prie de le faire. Voilà, on touche la terre et le ciel, en toute simplicité. C’est l’une des merveilles de ce merveilleux musée, tout à la fois de paléontologie, d’anthropologie, de zoologie, de sciences, d’histoire… Les collections y sont présentées de façon très attractive et accueillante, interactive, intelligente. L’entrée est gratuite et il contient assez de richesses pour y passer plusieurs journées entières.

edinburgh 2

La famille de Stevenson, sur cinq générations, a construit des phares dans toute l’Écosse.

edinburgh 3Il n’y a plus qu’à glisser la tête dans le casque, vous voilà immortalisé, ou presque, en astronaute

edinburgh 4

Dans la partie du musée consacrée à l’histoire de l’Écosse.

edinburgh 6On ignore le sens de ces gravures datant du 6e siècle

edinburgh 7

Bond dans le temps : un morceau de l’accélérateur de particules du CERN

edinburgh 8

edinburgh 9

Bonds dans l’espace et les civilisations aussi

En sortant, nous croisons un renard pas très en forme en pleine ville

edinburgh 10

À la nuit tombée, le château est illuminé

edinburgh 11

Puis c’est le défilé aux flambeaux traditionnel des festivités du jour de l’an (Hogmanay), comptant des dizaines de milliers de personnes. Les vikings ouvrent la marche :

edimbourgh 1

Puis viennent les cornemuses et les tambours, répartis à plusieurs endroits du défilé

edimbourgh 2

edimbourgh 1

edimbourgh 2aujourd’hui à Edimbourgh, photos Alina Reyes

La soirée n’étant pas terminée…

*

Edimbourg de nuit, de jour, et de nuit

casse noisette

edinburgh by night 1Hier balade de nuit dans les cimetières anciens, dont celui-ci où est enterré Thomas de Quincey (cette ville est décidément tellement littéraire)

edinburgh by night 2

edinburgh by night 3

edinburgh by night 4Du fond d’un autre, réputé le plus hanté, apparition d’un lycée qui a inspiré Poudlard

Puis le matin suivant, ascension d’Arthur’s Seat, par la pierre et la neige verglacées, après passage devant le château de la reine et la licorne nationale

edimbourgh 1

edimbourgh 2

edimbourgh 3vues du sommet puis en redescendant par un autre versant

edimbourgh 4

edimbourgh 5

edimbourgh 6

edimbourgh 7

edimbourgh 8

edimbourgh 9

edimbourgh 10

edimbourgh 11

edimbourgh 12

Et le soir Casse-Noisette, deux heures d’enchantement et de grâce avec le Scottish Ballet

casse noisettela nuit dernière et aujourd’hui à Edimbourg, photos Alina Reyes

*

Edimbourg : une journée de marche au royaume de l’imaginaire

edinburgh 2

Un temps frais et radieux. Une lumière glorieuse, nette, colorée. Une architecture médiévale altière, aux allures de pont entre les mondes réel et surréel. Une nature totale, combinant paysages de montagne et d’eau, de verdure et de pierre. Splendeur omniprésente, témoin d’une haute civilisation et d’une géologie puissante. Edimbourgh est la ville qui me rend à la littérature, à tous les sens du verbe se rendre.

edinburgh 1

edinburgh 2

edinburgh 3

  edinburgh 4

edinburgh 5

edinburgh 6

  edinburgh 7une taverne au nom de la personne qui inspira le Dr Jekyll de Stevenson

edinburgh 8

  edinburgh 9

edinburgh 10il chante

edinburgh 11 edinburgh 12

edinburgh13

edinburgh14

edinburgh 15

edinburgh 16Scottish vegetarian breakfast dans un magnifique restaurant avec livres et hommages aux auteurs de la ville

edinburgh 17

edinburgh 18

edinburgh 19la compagnie de construction de phares de la famille de Stevenson

edinburgh 20

  edinburgh 22

edinburgh 23

edinburgh 25 edinburgh 26mes quatre compagnons de séjour

edinburgh 27au jardin botaniqueedinburgh 28

  edinburgh 29l’estuaire du Forth

edinburgh 30Arthur’s Seat

aujourd’hui à Edimbourgh, photos Alina Reyes

*