Philosophie du yoga, par Paul Masson-Oursel

jardin des plantes 1-min

jardin des plantes 5-minInstallation en cours de l’ « Océan en voie d’illumination », hier au Jardin des Plantes, photos Alina Reyes

*

 

« Le yogi suit son cheminement propre, comme s’il était seul au monde. Sa présence parmi la foule ne le rend pas social. Quoique son égoïsme soit annihilé, son altruisme, lui aussi, est réduit à zéro. Rien en lui de tel que l’esprit de cordée chez l’alpiniste. »

 

jardin des plantes 2-min

 

Le yogi est « à l’opposé du moine chrétien, qui dédaigne et abhorre sa chair pour exalter son âme. » Il possède une « compétence charnelle qui s’oppose à la charnelle complaisance : juste l’opposé de nos religieux qui geignent de cette « épreuve » : posséder un corps. »

 

jardin des plantes 6-min

 

Le yoga est « non pas rite, mais ardente, systématique recherche ».

« Le yogi se taille une carrière hors cadre, paradoxe social et moral. »

« Le yoga est frénétique de novation. »

« Le saint n’est pas un eunuque. »

Paul Masson-Oursel, Philosophie du yoga (1954)

*