René Daumal, « Les dernières paroles du poète »

*
Un poète chair à mon coeur depuis mes quinze ans. Avec lui je change la forme de cette catégorie où les poèmes sont d’habitude introduits en noir et reproduits en rouge gras. Cette fois, appel direct à l’oreille ! Nous le referons, incha’Allah.
Je vois en me relisant que j’ai écrit par lapsus « chair à mon coeur ». Amen, je le laisse ainsi.
*

alinareyes