9 œuvres de Seth à Paris 13e

seth 5-min

Avec d’autres street artistes, il réenchante des quartiers un peu tristes, bétonnés. Peintre poète de l’enfance, de la couleur, de l’imaginaire, il fait le tour du monde en « globepainter ». Voici 9 œuvres de lui dans le vaste treizième arrondissement de Paris, dont certaines toutes récentes, de la Butte-aux-Cailles au quartier Nationale.
*

seth 8-min
seth 5-min
seth 6-min
seth 7-min
seth 9-min
seth 1-min
seth 2-min
seth 4-min
seth 3-minLa dernière fresque a été réalisée avec le non moins excellent surréaliste ukrainien Kislow. Photos Alina Reyes
*
J’ai fini de préparer mon livre Une chasse spirituelle pour la version papier, il sera disponible dans quelques heures. Pour participer à réenchanter notre monde.

Trek en Lozère. Bonus : l’art urbain à Quézac

art urbain lozere 5-min

Que faire en ville par temps de canicule ? Tranquillement je lis, j’écris, je peins, je joue du piano. Et je prépare, comme prévu depuis longtemps, une rentrée littéraire à ma façon, haha. Tandis que mes muscles se reposent de ces deux semaines de trek, voici un bonus à mes notes précédentes avec les ornements charmants du village de Quézac, celui où l’on produit l’eau pétillante du même nom.
*
art urbain lozere 1-min

art urbain lozere 2-min

art urbain lozere 3-min

art urbain lozere 4-min

art urbain lozere 5-min

art urbain lozere 6-min

art urbain lozere 7-min

art urbain lozere 8-min

art urbain lozere 9-min

art urbain lozere 10-min

art urbain lozere 11-min

art urbain lozere 12-min

art urbain lozere 13-min

Photos Alina Reyes. La première œuvre se trouve à Molines, autre beau village proche de Quézac, la dernière entre Quézac et Ispagnac

Voir aussi :
les ciels du causse Méjean
le bestiaire du causse Méjean
l’architecture traditionnelle de Lozère
notre trek pas à pas

De l’aristocratie et de la médiocratie en France

invader clé-min
Tag à Paris ces jours-ci, photo Alina Reyes

Tag à Paris ces jours-ci, photo Alina Reyes

Je suis contente d’avoir finalement fait ma thèse, comme je le souhaitais trente ans plus tôt. Mon projet avait été interrompu par le succès de mon premier roman, comme mes études avaient été interrompues en terminale par l’incapacité de mes parents à me permettre de faire des études (ils étaient pauvres) et par leur refus de laisser ma prof de lettres et de grec, qui l’avait généreusement offert, se charger de me loger et de s’occuper de moi afin que je puisse continuer mon parcours. J’avais repris mes études dès que possible, dix ans plus tard et mère de deux enfants. Et voilà qu’au niveau du DEA (Master 2) ce « succès » me tombait dessus : je l’ai fui en quittant le pays. Je n’aime pas les paillettes, j’aime la liberté, la paix, l’amour et le travail. Et j’ai enfin pu retrouver le chemin de la fac trente ans après l’avoir quittée, j’ai mené cette thèse à bien, je l’ai soutenue il y a deux ans.

J’aurais aimé pouvoir enseigner en fac, transmettre les fruits de mon travail, mais c’était apparemment impossible. En France être l’auteure d’une trentaine de livres et d’une thèse de doctorat, qui plus est admissible à l’agrégation et titulaire du CAPES, vaut moins pour enseigner que d’avoir un parcours ordinaire et surtout des copains dans la place. Cela ne concerne pas que l’université. Nous vivons dans une république de copains, où le copinage, le réseautage et les renvois d’ascenseur tiennent lieu de compétences. C’est ainsi que la médiocratie s’est installée un peu partout, à commencer par le sommet de l’État. Les gens qui désirent vraiment se consacrer à leur travail, quel que soit ce travail, n’ont pas envie de « succès », et encore moins de perdre leur temps à manœuvrer pour obtenir ce que le vulgaire appelle le succès. Alors ils quittent le pays ou bien ils s’en isolent. L’aristocratie de l’esprit en France se tient nécessairement à l’écart, tandis que le vulgaire siège dans la petite masse malodorante des élites.
N’entrez pas sans masque dans les commerces !

Street Art, du canal Saint-Martin au canal de l’Ourcq en 38 images

du canal st martin à l'ourcq 28-min

On a pris nos vélos, traversé Paris (vive la piste cyclable place de la Bastille, où l’on peut désormais rouler sans risquer sa vie à chaque croisement). Et j’ai mis pied à terre pour la photo chaque fois que j’ai rencontré une belle œuvre. Bien entendu j’en aurais photographié davantage à pied, mais à pied je n’aurais pas fait près de vingt kilomètres aller-retour. En voilà déjà une belle collection, avec des artistes souvent différents, comme Vinie ou Da Cruz, de ceux que je photographie régulièrement dans les 13e et 5e arrondissements.
*
du canal st martin à l'ourcq 1-min

du canal st martin à l'ourcq 2-min

du canal st martin à l'ourcq 3-min

du canal st martin à l'ourcq 4-min… avec les belles jambes d’O

du canal st martin à l'ourcq 5-min

du canal st martin à l'ourcq 6-min

du canal st martin à l'ourcq 7-min

du canal st martin à l'ourcq 8-min

du canal st martin à l'ourcq 9-min

du canal st martin à l'ourcq 10-min

du canal st martin à l'ourcq 11-min

du canal st martin à l'ourcq 12-min

du canal st martin à l'ourcq 13-min

du canal st martin à l'ourcq 14-min

du canal st martin à l'ourcq 15-min

du canal st martin à l'ourcq 16-min

du canal st martin à l'ourcq 17-min

du canal st martin à l'ourcq 18-min

du canal st martin à l'ourcq 19-min

du canal st martin à l'ourcq 20-min

du canal st martin à l'ourcq 21-min

du canal st martin à l'ourcq 22-min

du canal st martin à l'ourcq 23-min

du canal st martin à l'ourcq 24-min

du canal st martin à l'ourcq 25-min

du canal st martin à l'ourcq 26-min

du canal st martin à l'ourcq 27-min

du canal st martin à l'ourcq 29-min

du canal st martin à l'ourcq 30-min

du canal st martin à l'ourcq 31-min

du canal st martin à l'ourcq 32-min

du canal st martin à l'ourcq 33-min

du canal st martin à l'ourcq 34-min

du canal st martin à l'ourcq 35-min

du canal st martin à l'ourcq 36-min

du canal st martin à l'ourcq 37-min

du canal st martin à l'ourcq 38-min

Hier à Paris 10e et 19e, photos Alina Reyes
*

Le monde d’après

venus masquee etc 5-min
Vénus masquée, une nouvelle œuvre de Street Art sur le mur d'une librairie à Paris 5e

Vénus masquée, une nouvelle œuvre de Street Art sur le mur d’une librairie à Paris 5e

J’ai vu dans un demi-sommeil, avant de m’endormir cette nuit, des groupes de grandes allumettes, dressées dans la lumière, à bout blanc (et non rouge). La signification de la vision venait en même temps que la vision : il s’agissait des peuples du monde, pacifiés. Je vois ce matin que certains déplorent que le monde d’après ne soit pas réalisé. Ont-ils si peu de temps à vivre, pour être si pressés ? À vin nouveau, il faut outres nouvelles, comme dit Jésus. Attendons un peu, les vieilles règnent encore. J’ai mille et trois ans devant moi. Avant de m’endormir j’ai ensuite évolué dans un univers de peinture vivant. Dans la nuit, j’ai rêvé que je faisais du yoga. Au réveil le matin, j’en ai fait, comme toujours.

venus masquee etc 2-min
venus masquee etc 3-min
Et la nouvelle signalisation à la Grande Mosquée :
venus masquee etc 4-min
Hier à Paris 5e, photos Alina Reyes
*
« Aurore », prélude en do mineur, toute fraîche composition d’un jeune pianiste proche

*
29 juin 2020 : voir aussi « Le monde d’après, suite« 

Street Art, architecture… au bonheur des rues

rues 20-min

L’exploit d’@Acrobate 14 grimpant sur un toit pour enlever la banderole des identitaires cet après-midi place de la République, pendant la manif contre le racisme et les violences policières, me rappelle celui de Mamoudou Gassama escaladant aussi un immeuble, il y a deux ans, pour sauver un enfant. Vive les agiles & courageux !

J’arpente toujours la ville, voici mes images de ces jours derniers. Voir les mots-clés pour les noms des artistes.

rues 1-min

rues 2-min

rues 3-min

rues 4-min

rues 5-min

rues 6-min

rues 7-min

rues 8-min

rues 9-min

rues 10-min
En passant devant l’Armée du Salut côté rue du Chevaleret, j’ai été invitée par un monsieur qui s’en occupe à rentrer à l’intérieur pour photographier cette peinture, dont j’ignore l’auteur-e.
rues 11-min
Voici l’immeuble, construit par Le Corbusier, côté rue Cantagrel. Je n’aime pas cet architecte, notamment du fait de ses conceptions fascistes, mais il ne manquait pas de talent.
rues 12-min

rues 13-min

rues 14-min

rues 15-min

rues 16-min

rues 17-min

rues 18-min

rues 19-min

rues 20-min

rues 21-min

rues 22-min

rues 23-min

rues 25-min

J’ai rephotographié toutes les grandes fresques murales de ce côté du 13e mais je les ai déjà données ici quand elles ont été peintes, je ne les redonne pas cette fois. Seulement cette image de la rue Jeanne d’Arc :

rues 24-min

Ces jours-ci à Paris 5e et 13e, photos Alina Reyes
*

Le sang des femmes assassinées. Avec des collages féministes, du street art et une peinture

sang 9-min
"City, with a woman corpse, a subway and some rats". Acrylique sur papier et collage (de tickets de métro), 41x31 cm

« City, with a woman corpse, a subway and some rats ». Acrylique sur papier et collage (de tickets de métro), 41×31 cm

sang 1-min

sang 2-min

sang 3-min

sang 4-min

sang 5-min

sang 6-min

sang 8-min

sang 9-min

à Paris ces jours-ci, photos Alina Reyes

« …le coquelicot dresse dans les champs sa fleur sauvage et frêle, résistante et singulière, que personne n’a plantée, dont la flamme parcourt les champs comme un message. » Marcel Proust, Jean Santeuil

Le coquelicot essaime des milliers de graines.

Madame Terre sur la tombe d’Erik Satie à Arcueil. Avec aussi René Clair, Marcel Duchamp et Man Ray, et Matisse, et C215, et une et trois poires

sur la tombe de satie 6-min

sur la tombe de satie 1-min
Sur la tombe de Satie à Arcueil, il y a
sur la tombe de satie 2-min
une poire… pour ses « Trois morceaux en forme de poire »


sur la tombe de satie 3-min
une bague figurant « La Danse » de Matisse, rappelant ses « Gymnopédies » – dont une interprétation se trouve à la fin du premier pèlerinage de Madame Terre chez Satie

sur la tombe de satie 4-min
des pièces d’un jeu d’échecs, pour sa musique du film de René Clair où Marcel Duchamp et Man Ray jouent aux échecs


sur la tombe de satie 5-min

Et dehors, sur une porte du cimetière, ce portrait du musicien signé C215
sur la tombe de satie 6-min
Hier à Arcueil, photos O, comme toujours pour ses pérégrinations à vélo avec Madame Terre (suivre le mot-clé !)

« Danse des couleurs » et balade autour du parc de Choisy

autour du parc choisy 1-min
"Danse des couleurs", gouache et acrylique sur deux cartons collés, 23x33cm

« Danse des couleurs », gouache et acrylique sur deux cartons collés, 23x33cm

J’ai seulement ajouté quelques points-lignes blanches sur ce petit effet de couleurs peint naguère sur un carton ondulé, collé sur un autre carton d’emballage récupéré.

Je fais partie, physiquement, des poètes estropiés comme Rimbaud, Apollinaire, Cendrars, Van Gogh. Mon intérêt pour la dissymétrie dans la symétrie s’est révélé dès l’enfance, le jour où, lors de l’élection de la miss du village, j’ai éprouvé avec force que la beauté de telle belle brune avait un relief tout particulier du fait qu’elle était boiteuse (elle avait eu la polio, voilà ce qui arrivait quand les enfants n’étaient pas vaccinés). Ce détail la rendait plus belle que toutes les autres à mes yeux.
L’une des toutes premières nouvelles que j’ai écrites, bien avant de publier un roman, contait l’histoire d’un homme qui courait avec un pied chaussé, l’autre nu.
Une règle qui ne supporte pas d’exception est une règle triste. La règle de la symétrie supporte l’exception, elle est même tout entière exception, me semble-t-il. La plupart du temps notre regard trop superficiel ne discerne pas le dissymétrique dans la symétrie, mais n’y est-il pas toujours, ne serait-ce que de façon infime ? Ce qui le révèle pleinement agit comme une épiphanie, un renversement, une preuve éclatante de vie, d’interrogation, de pensée.

J’ai marché longuement aujourd’hui, voici quelques images prises au parc de Choisy et dans le quartier alentour.

autour du parc choisy 1-min

autour du parc choisy 2-min

autour du parc choisy 3-min

autour du parc choisy 4-min

autour du parc choisy 5-min

autour du parc choisy 6-min

autour du parc choisy 7-min

autour du parc choisy 8-min

autour du parc choisy 9-min

autour du parc choisy 10-min

autour du parc choisy 11-min

autour du parc choisy 12-min

autour du parc choisy 13-min

autour du parc choisy 14-min
Aujourd’hui à Paris 13e, photos Alina Reyes

À Ivry et au-delà

ivry 19-min

J’ai pris mon vélo et je suis allée à Ivry en longeant la Seine. J’ai fait quelques tours dans la ville puis je suis repartie vers l’est, jusqu’à la pagode d’Alfortville et au-delà. J’ai dû rouler près de vingt kilomètres, et je me suis arrêtée à la jardinerie au retour, acheter un kalanchoë à fleurs jaunes et rouges. Voici mes images.
*
ivry 1-min

ivry 2-min

ivry 3-min

ivry 4-min

ivry 5-min

ivry 6-min

La place de la Mairie et ses joueurs de pétanque :ivry 8-min

La cité Maurice Thorez :ivry 9-min

ivry 10-min

ivry 11-min

ivry 12-min
« Les Terrasses de l’Atelier » sont réparties en 2 Tours réalisées de 1963 à 1967 sous la direction du célèbre Atelier de Montrouge regroupant 4 architectes qui marqueront l’histoire dans la discipline : Jean RENAUDIE – Pierre RIBOULET – Gérard THURNAUER et Jean Louis VERET.
« Les Terrasses de l’Atelier » proposent un concept de maisons superposées, et le principe de rotation des étages autour d’un noyau central offre une originalité à chaque logement et évite la superposition des terrasses ; le confort thermique et acoustique des appartements va être mis aux normes.
source
ivry 13-min

ivry 14-min

ivry 15-min

Je traverse la Seine pour rejoindre l’île de l’immense pagode (hôtel Chinagora) dont je fais le tour. Tout est désert :ivry 16-min

ivry 17-min

ivry 18-min

L’endroit où la Seine et la Marne confluent : ivry 19-min

ivry 20-min

ivry 21-min

Je continue un peu vers l’est, à longer les bords charmants de la rivière :ivry 22-min

ivry 23-min

Aujourd’hui à Ivry et au-delà, photos Alina Reyes
D’autres images sur le tag Ivry

Pendant ce temps, toujours à vélo, O était parti vers le nord sur les traces de Corot, avec Madame Terre. À voir, prochaine note.
*

Urbex, street art et vues dans les rues de Paris en une centaine d’images

street art etc. 102

Je commence par les photos que j’ai faites sur les toits, puis des images de Street Art, scènes vues, architecture… prises aujourd’hui et ces tout derniers jours à la Butte aux Cailles ou dans les environs. J’ai tâché d’éviter de rephotographier les œuvres que j’avais vues et photographiées lors de mes précédents passages dans ce quartier, avant confinement (toutes les notes consacrées à ce quartier).
*

toits 2-min

toits 3-min

toits 6-min

toits 7-min

Et mon comparse m’a photographiée :
toits 4-min

toits 5-min

*
Cette fresque de Twopy se trouve tout au sud du 13e, près de la Cité universitaire internationale :
street art etc. 1-min

Ces deux œuvres se trouvent au nord du 13e, près des Gobelins :
street art etc. 24-min

street art etc. 25-min

Et nous voici à la Butte aux Cailles :
street art etc. 2-min

street art etc. 3-min

street art etc. 4-min

street art etc. 5-min

street art etc. 6-min

street art etc. 7-min

street art etc. 8-min

street art etc. 9-min

street art etc. 10-min

street art etc. 11-min

street art etc. 12-min

street art etc. 13-min

street art etc. 14-min

street art etc. 15-min

street art etc. 16-min

street art etc. 17-min

street art etc. 19-min

street art etc. 20-min
street art etc. 21-min

street art etc. 23-min

Près de la place d’Italie, un dépôt de bus
street art etc. 26-min

et sur l’avenue Auguste Blanqui, des hommes masqués jouent à la pétanque, un autre dort dans le kiosque à musique, d’autres discutent sur les bancs :
street art etc. 27-min

street art etc. 28-min

Nous revoici à la Butte aux Cailles :
street art etc. 29-min

street art etc. 30-min

street art etc. 31-min

street art etc. 32-min

street art etc. 33-min

street art etc. 34-min

street art etc. 35-min

street art etc. 36-min

street art etc. 37-min

street art etc. 38-min

street art etc. 39-min

street art etc. 40-min
street art etc. 41-min

street art etc. 42-min

street art etc. 43-min

street art etc. 44-min

street art etc. 45-min

street art etc. 46-min

street art etc. 47-min

street art etc. 48-min

street art etc. 50-min

street art etc. 51-min

street art etc. 52-min

street art etc. 53-min

street art etc. 54-min

street art etc. 55-min

street art etc. 56-min

street art etc. 57-min

street art etc. 58-min

street art etc. 59-min

street art etc. 60-min
street art etc. 61-min

street art etc. 62-min

street art etc. 63-min

street art etc. 64-min

street art etc. 65-min

street art etc. 66-min

street art etc. 67-min

street art etc. 68-min

street art etc. 69-min

street art etc. 70-min

street art etc. 71-min

street art etc. 72-min

street art etc. 73-min

street art etc. 74-min

street art etc. 75-min

street art etc. 76-min

street art etc. 77-min

street art etc. 78-min

street art etc. 79-min

street art etc. 80-min
street art etc. 81

street art etc. 82

street art etc. 83

street art etc. 84

street art etc. 85

street art etc. 86

street art etc. 87

street art etc. 88

street art etc. 90

Les gens, comme ici ces jeunes filles, s’assoient sur les trottoirs, par terre, faute de jardins ouverts :
street art etc. 91

Ici ils remplissent leurs bouteilles de l’eau de source de Paris :
street art etc. 92

street art etc. 93

street art etc. 94

street art etc. 95

street art etc. 96

street art etc. 97

street art etc. 98

Un tout petit garçon se fait installer sur une moto par sa grand-mère masquée pour jouer à conduire :
street art etc. 99

street art etc. 100

J’entre dans la cour d’un immeuble privé et je photographie le charmant bazar :
street art etc. 101

En redescendant vers le nord, je contemple ce magnifique chantier :
street art etc. 102

Ces jours-ci à Paris 13e, photos Alina Reyes

À vélo de Paris au château de Sceaux et au-delà ! par la coulée verte

coulee verte 4-min

24 kilomètres aller-retour, c’est modeste mais c’est un bon début pour m’habituer à de plus longues distances à vélo – nous avons d’autres projets de balade, plus loin. Cela m’a fait un bien fou, comme de monter sur les toits hier. Il y avait beaucoup de cyclistes et de piétons qui profitaient du déconfinement en ce dimanche radieux, mais O qui est déjà passé par là me dit que c’est beaucoup plus tranquille en semaine. Voici quelques images prises en chemin.
*
coulee verte 1-minPassage au-dessus de la Petite ceinture…
coulee verte 2-min
On roule un bon moment sur une piste cyclable plus ou moins verte qui traverse les cités (où des petits groupes de musulmans en habit de fête se promènent pour célébrer l’Aïd, pour une fois sans célébration à la mosquée), puis dans un environnement vraiment vert.
coulee verte 3-min
coulee verte 4-min
coulee verte 5-minL’une des maisons où ont vécu Marie et Pierre Curie, qui adoraient aussi faire des balades à vélo.

coulee verte 6-minOn roule au-delà du château de Sceaux, qu’on ne peut voir que de loin, son parc étant fermé, confinement oblige. Puis on revient, on se pose un peu dans l’herbe (et je fais une posture de yoga devant nos vélos, celle « du danseur », que je fais sans doute mieux sur mon tapis, avec un sol bien plat – qu’importe, le bonheur c’est de pouvoir jouer du yoga partout, comme un instrument de musique).
coulee verte 7-min
coulee verte 8-minEn revenant, je photographie cet immeuble végétalisé, et un mur tagué le long des voies ferrées.
coulee verte 9-min
Photos Alina Reyes
*

Trajets de déconfinement dans Paris

paris 13e-12e 2-min

Je continue ce « journal de déconfinement » initié en plein confinement, quand personne encore n’avait parlé, du moins publiquement, de déconfinement (mot qui n’existait pas jusque là). J’ignore jusqu’à quand et peu importe. Dépasser les confins, c’est mon truc. Briser les barreaux, que passe qui veut passer.

Hier, ayant à transporter des choses lourdes, nous avons pris le métro (nos masques maison sans couture sur la figure) plutôt que le vélo pour nous rendre du 13e au 12e arrondissement. J’en ai profité pour photographier les œuvres de street art visibles de la ligne 6, entre Italie et Austerlitz. Je les ai déjà photographiées plusieurs fois à pied, mais je leur trouve un charme particulier photographiées d’en haut et d’en mouvement.
Au retour, débarrassés de notre charge, nous sommes rentrés à pied, quelques bons kilomètres avec un détour par l’est de la BnF (nous avions un achat à faire dans un magasin de sport mais devant la file d’attente sur le trottoir nous y avons renoncé) et sur la fin une traversée de la Pitié-Salpêtrière. Voici les images.

*

paris 13e-12e 1-min

paris 13e-12e 2-min

paris 13e-12e 3-min

paris 13e-12e 4-min

paris 13e-12e 5-min

paris 13e-12e 6-min

paris 13e-12e 7-min

paris 13e-12e 8-min

paris 13e-12e 9-min

paris 13e-12e 10-min

paris 13e-12e 11-min

paris 13e-12e 12-min

paris 13e-12e 13-min

paris 13e-12e 14-min

paris 13e-12e 15-min

paris 13e-12e 16-min

Hier après-midi à Paris, photos Alina Reyes
*

Tags de déconfinement

tag 6-min

Ma « parole du jour » est à ces quelques tags que j’ai photographiés dans Paris depuis avant-hier, jour du déconfinement, et qui sont en effet à méditer pour déconfiner le vieux monde. (Le correcteur souligne en rouge déconfiner chaque fois que je l’écris, il ne connaît pas encore le mot, un néologisme que j’ai d’ailleurs inventé la première le 22 mars dernier – invention bien simple et qui tombait à point.
*
tag 1-min

tag 2-min

tag 3-min

tag 4-min

tag 5-min

tag 6-min