Sans commentaire

vignette

Mes derniers commentaires « désactivés » sur le site de 20 minutes. Je n’ai pas pensé à en faire des captures d’écran avant, mais je dois dire que j’ai connu autant de bien-pensance et de ciseaux sur le site de France Info (où je ne sais quel bug m’empêche maintenant de commenter, et peu importe) et encore bien davantage sur celui de L’Obs, où du coup je ne vais plus du tout depuis longtemps, car ils me coupaient la parole souvent très abusivement, même quand je faisais l’effort d’y être publiable, « correcte » – mais il faut croire que je suis définitivement incorrecte à leurs yeux, haha ! En tout cas je trouve à ces caviardages un réel intérêt sociologique et politique : bien que la presse se donne l’air de comprendre les nouvelles prises de conscience, elle n’en parle que parce que ça fait vendre, mais reste figée dans la vision d’une « culture saine », comme dit plus bas, à savoir d’un ordre social dépassé, qui reste pour les vieux dominants, aux mains desquels se trouve la presse, sacré.

Sur Gainsbourg :
Screenshot_2021-03-02 Peut-on encore écouter certaines chansons de Gainsbourg sans culpabiliser (1)
Screenshot_2021-03-02 Peut-on encore écouter certaines chansons de Gainsbourg sans culpabiliser,

Sur Abd Al Malik et Baudelaire, les rappeurs et la culture classique, en réponse à un commentaire qui prônait la « culture saine », à savoir le « patrimoine » français représenté notamment par Baudelaire :
Screenshot_2021-02-26 « Nous sommes la France, on a un patrimoine fabuleux », estime Abd Al Malik

Sur les menus sans viande dans les écoles à Lyon :
Screenshot_2021-02-24 On a fact-checké Julien Denormandie sur les menus sans viande à Lyon

* précisons qu’au petit « Pourquoi ? » rouge, aucune réponse n’est jamais faite

« Interdiction de Dieudonné : la France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt »

FRANCE-ENTERTAINMENT-RACISM-JEWS-COMEDIAN-POLITICS

Dieudonné cet après-midi à son théâtre, photo AFP/Alain Jocard

*

Je l’ai dit, alors que pendant des années j’ai pu écrire des articles et des tribunes dans beaucoup de journaux et magazines, aujourd’hui tout accès à la presse m’est refusé. Il me reste donc ce blog, et Agoravox quelquefois. Ces jours derniers ils ont accepté deux de mes articles sur l’affaire Dieudonné, mais celui que j’ai proposé hier n’a pas été agréé. Il se terminait par le rappel du racisme que Manuel Valls a exprimé envers les Noirs et les Roms, et le constat que si la chasse était faite à Dieudonné plutôt qu’à n’importe quel autre antisémite à succès, comme par exemple Alain Soral, c’est parce que l’un est blanc et l’autre noir. C’est pourquoi aussi la presse s’est engouffrée avidement dans cette affaire, comme elle l’avait fait avec Léonarda, la petite rom, et sa famille, également désignées à la vindicte publique. Nous touchons là le fond de la vérité. Et le fond de la vérité est inacceptable pour beaucoup, c’est pourquoi je ne peux l’écrire qu’ici.

Souvent on compare les temps que nous vivons à ceux des années 30. L’Histoire ne se répète jamais à l’identique, et il est très intéressant d’observer l’Histoire telle qu’elle se fait en ce moment. Si les conditions d’une advenue du fascisme sont réunies, ce dernier, ou sa forme nouvelle, ne vient pas forcément par où on l’attendrait, par où il est déjà venu. Certains portent la mauvaise parole, celle qui fit du mal autrefois, mais ont peu les moyens de nuire, voire ne croient pas eux-mêmes à cette mauvaise parole proférée et entendue avec distance. Alors que d’autres, porteurs d’une « bonne parole » mensongère, sont au pouvoir et comme nous le voyons, n’hésitent pas à en abuser, à porter atteinte aux institutions républicaines et à la liberté d’expression. Et prétendant combattre un raciste, font souterrainement œuvre de racisme en organisant une chasse à l’homme noir au niveau national. Plus que jamais il nous faut ouvrir les yeux, être vigilants.

*

Voici un point de vue intéressant de Christophe Oberlin.