Bonheurs du jour

rue haring

Les dizaines et dizaines de pages de ma thèse, qui commencent à faire des centaines, s’avancent par bataillons vers leur bonheur. La philosophie ambiante est d’arriver à se payer des palaces, la mienne est d’élever gratuitement des palais avec et pour toute l’humanité. Le bonheur de l’écrire et celui de penser à mon futur travail de professeur me font marcher en apesanteur dans la ville. J’ai atteint mon corps de gloire.

*

rue café

rue crocos rue foetus

rue jo ber

rue licorne

rue oreille rue pin up

rue pipo

rue yeux rue zone sur écoute

aujourd’hui à Paris 5e, photos Alina Reyes

*

Flamant rose et autres choses vues dans la rue

vignette

vu dans la rue 1 pipo

Je trouve de la poésie partout. « Ultima latet », dit le cadran à la Salpêtrière : « la dernière (heure) est cachée ». Mais si elle est cachée, c’est en pleine lumière, il suffit de regarder.

« La Treizième revient… C’est encor la première ;
Et c’est toujours la Seule, – ou c’est le seul moment »

Gérard de Nerval

vu dans la rue 2 impasse du marché aux chevaux

vu dans la rue 3 space invader

vu dans la rue 4

vu dans la rue 5

vu dans la rue 6

vu dans la rue 7 secours populaire

vu dans la rue 8

vu dans la rue 9

vu dans la rue 10

vu dans la rue 11

vu dans la rue 12

vu dans la rue 13

vu dans la rue 14

vu dans la rue 15

vu dans la rue 16

vu dans la rue 17

vu dans la rue 18

vu dans la rue 19

vu dans la rue 20

vu dans la rue 21

vu dans la rue 22

vu dans la rue 23 inti

vu dans la rue 24

vu dans la rue 25

vu dans la rue 26

vu dans la rue 27

vu dans la rue 28 ultima latet

vu dans la rue 29 fontaine wallaceaujourd’hui à Paris 13e (les grandes fresques sont boulevard Vincent Auriol, j’en ai photographié d’autres ici) et 5e, photos Alina Reyes

*

Images et autoportraits du jour

frange

Il fait chaud et Paris est à moitié désert, comme en été.

La paix règne sur la ville avec la lumière.

La nuit dernière avant de descendre dans le métro j’ai vu une étoile dans le ciel. En remontant du métro, elle avait fait le trajet aussi, elle était toujours là.

J’ai coupé mes cheveux il y a quelques jours pour reprendre mon ancienne coiffure, du moins ma frange. En me promenant tout à l’heure dans les rues, parmi d’autres images j’ai fait trois autoportraits pour fêter la frange retrouvée :)

 

street art leon

autoportrait

autoportrait aux petits bateaux

street ar mine collante

autoportrait à la frange revenue

street art lézarts de la bièvreaujourd’hui à Paris 5e et 13e, photos Alina Reyes

La Fiac au Jardin des Plantes + un peu de pumpkin art + un peu de street art

1Je commence par ma préférée : Rosa Luxemburg par Nicolas Milhe

*

…pour le reste, disons que je l’ai photographié pour information, en attendant que ces machins soient retirés et ne défigurent plus le jardin

2L’objet du doute, par Virginie Yassef (polystyrène)

*3Sans titre, par Vincent Mauger (tubes de PVC)

*4Seat of Grandeur at Villeperdue, par Haegue Yang

*5installation d’une oeuvre de Sean Raspet

*6Sans titre, par Benjamin Sabatier (bois et ciment)

*7Malini, par Sam Moyer (bronze et marbre)

*8Structure 1, par Benjamin Sabatier (bois et béton)

*

Il n’est pas interdit de préférer les oeuvres en citrouilles des jardiniers9 10

*

et quelques inscriptions et peintures dans les rues11 12 13 14 15 16 17 18aujourd’hui à Paris 5e, photos Alina Reyes

*