Festival de tournesols et humanité universelle

vignette

tournesol

tournesol 2

tournesol 3

tournesol 5

tournesol 6

tournesol 7

tournesol 8

*

« À mesure que l’homme progresse dans la civilisation et que les petites tribus s’unissent pour former de plus larges communautés, la raison seule recommanderait à chaque individu d’étendre ses instincts sociaux et sa sympathie à tous les membres de la même nation, même s’il ne les connaît pas personnellement. Une fois atteint ce point, seule une barrière artificielle pourrait empêcher cette sympathie de s’étendre à tous les hommes de toutes les nations et de toutes les races. »
Charles Darwin

boite lettres aujourd’hui devant et dans le Jardin des Plantes, photos Alina Reyes

*

Lotus roses, nymphéas rouges, chardon blanc, roses mouillées (et résultats de l’agreg)

vignette

jardin 1 lotus rose

jardin 2 lotus roses

jardin 3 nymphéas rouges

jardin 4 nymphéa rouge

jardin 5 chardon blanc

jardin rose mouillée 1

jardin rose mouillée 2

jardin rose mouillée 3

jardin rose mouillée 4

jardin rose mouillée 5hier au Jardin des Plantes, photos Alina Reyes

*

Les résultats de l’agrégation de Lettres modernes viennent de tomber. J’ai obtenu des notes correctes  en grec (je tenais à passer le grec plutôt que le latin, parce qu’il est important qu’il y ait des candidats en grec) : 10,75 ; et  en anglais : 13, 5. Ailleurs piètres notes, sans doute mes lectures ne sont-elles pas académiques (je n’ai pas suivi de préparation et je ne tiens pas à abandonner ma façon de penser) mais tant pis, j’y tiens, elles valent. J’ai raté la leçon, l’épreuve au plus fort coefficient ; je suis tombée sur une explication littéraire de Montaigne, alors que j’aurais tant aimé faire une vraie leçon, correspondant mieux à mon esprit d’analyse et de synthèse (et surtout, sans doute, le jury m’a fait payer le fait que j’ai refusé d’accepter la lecture classique voyant dans ce texte un Socrate christique, j’en reparlerai dans une note ultérieure en retranscrivant la leçon que j’ai donnée). Et puis et puis… « Refusée », donc.

Bah

*

Et maintenant les poules d’eau couvent, et autres merveilles de la vie des animaux

vignette

jardin 1 poule d'eau couve

La semaine dernière je les ai photographiées en train de s’affairer à bâtir le nid, aujourd’hui je trouve le couple en train d’attendre un heureux événement : l’une couve, l’autre continue, à un rythme beaucoup plus tranquille, à aller chercher des herbes sèches et des feuilles mortes qu’elle rapporte à la couveuse, bec à bec. Cette dernière, sans bouger, les ajoute au nid autour d’elle, et sans doute elles se relaient, car lorsque je suis repassée une ou deux heures après, elle était dans l’autre sens – difficile de les distinguer, car les deux sexes sont semblables.

Dans le bassin, des petites grenouilles vertes et beaucoup de crapauds « alytes accoucheurs », dont j’ai vu l’accouplement l’autre jour : le mâle enlace la femelle par les hanches, par derrière, de façon qui ressemble beaucoup à celle des humains, mais en fait ses mouvements sont un massage destiné à faire pondre la dame crapaud : aussitôt que les œufs sont sortis, le monsieur crapaud les féconde et rassemble le cordon d’ovocytes entre ses chevilles. Lors de l’éclosion, il s’immerge pour que les têtards naissent dans l’eau.

jardin 2 grenouille

jardin 3 poule d'eau compagne

jardin 4 poule d'eau au ventil soufflait une jolie brise qui faisait voleter ses plumes tandis qu’elle s’en allait chercher des herbes

jardin 5 poule d'eau herbe au bec

puis les rapportait à sa compagne

jardin 6 poule d'eau buisson

jardin 7 grenouille,

jardin 8 libellule

cette magnifique libellule semblait me regarder sans crainte de ses yeux ronds pendant que je la photographiais

jardin 9 nenuphars

je suis allée voir aussi les autres bassins

jardin 10 bassin

jardin 11 bassin,

et un peu plus loin j’ai contemplé cet ail, tout étoilé

jardin 12 ail

aujourd’hui au Jardin des Plantes, photos Alina Reyes

*

Journal de mon corps et âme

iris 9,

L’œuvre sublime de Bach est ici donnée par l’English Concert et son chœur, ensemble baroqueux dirigé par Harry Bicket, donc jouée sur des copies d’instruments anciens, tels qu’ils étaient à l’époque de Bach

 Chantée aussi par ces troupes d’archanges que sont les iris ?

iris 1

iris 2

iris 3

iris 4

iris 5

iris 6

iris 7

iris 8

iris 9

iris 10Fantasques, baroques, musicaux, aujourd’hui au jardin des Iris du jardin des Plantes, photos Alina Reyes

*

Fleurs et plantes des montagnes du monde

Rêvé cette nuit que j’allais voir Obama dans un grand bâtiment dans les montagnes. Il y avait pendant la nuit un long tremblement de terre, qui ne m’inquiétait pas vraiment. De fait, rien ne s’écroulait. Je pouvais partir satisfaite. Cet après-midi je suis allée au jardin alpin du jardin des Plantes et j’ai photographié des fleurs, si fragiles et si solides, si vivaces, des montagnes du monde.

Aquilegia pyrenaica, Pyrénées

Aquilegia pyrenaica, Pyrénées

Iris sans feuille, Europe Asie Caucase

Iris sans feuille, Europe Asie Caucase

Iris tectorum, Chine

Iris tectorum, Chine

Notocactus leninghausii, Brésil

Notocactus leninghausii, Brésil

Papaver orientale, Turquie Iran Caucase

Papaver orientale, Turquie Iran Caucase

Papaver orientale, Turquie Iran Caucase

Papaver orientale, Turquie Iran Caucase

Pivoine de l'Himalaya

Pivoine de l’Himalaya

Rhodanthemum hosmariense, Maroc

Rhodanthemum hosmariense, Maroc

photos Alina Reyes

*

Heureuse

personnages-mindans les rues du 5ème… Kam Laurene, Nemo…

nemo-min

candide-min

mosaique-min

mechanism-minau Centre culturel irlandais, exposition Mechanism d’Andrew Kearney (accès libre)

institut culturel irlandais-min

simone weil-minSimone Weil affichée sur un mur et la boutique d’un couturier

couturier-min au jardin alpin du jardin des Plantes, une mésange charbonnière, une palombe bleue, une poule d’eau…mesange charbonniere-min

palombe-min

jardin alpin-min

poule d'eau-min et dépassant d’un jardin de la mosquée, un olivierolivier-minaujourd’hui à Paris 5e, photos Alina Reyes

*

Des mots et des roses

« Il y allait, pour nous aussi, de la nécessité d’en finir avec l’idéalisme proprement dit, la création du mot « surréalisme » seule nous en serait garante, et, pour reprendre l’exemple d’Engels, de la nécessité de ne pas nous en tenir au développement enfantin : « La rose est une rose. La rose n’est pas une rose. Et pourtant la rose est une rose », mais,

rose blanche-min

qu’on me passe cette parenthèse, d’entraîner « la rose » dans un mouvement profitable de contradictions moins bénignes où elle soit successivement celle qui vient du jardin,

rose rouge-min

celle qui tient une place singulière dans un rêve, celle impossible à distraire du « bouquet optique », celle qui peut changer totalement de propriétés en passant dans l’écriture automatique, celle qui n’a plus que ce que le peintre a bien voulu qu’elle garde de la rose dans un tableau surréaliste, et enfin celle, toute différente d’elle-même, qui retourne au jardin. »

rose rose-minAndré Breton, Second manifeste du surréalisme

et photos Alina Reyes, à la roseraie du jardin des Plantes où les roses commencent à reparaître

*

Parole et images du jour

tulipes au square-min « L’œil perçoit mais l’esprit peut comparer, analyser, saisir des relations de cause à effet, des symétries etc. (…) bibliotheque museum-min « Le « livre de la nature » est donc « lisible seulement pour un œil abstrait », selon Cudworth, tout comme un homme qui lit un livre (…)square rené le gall-min« est capable d’apprendre quelque chose à partir de « traces noires sur une page. »bibliotheque museum-min (1)Noam Chomsky, Réflexions sur le langage

bibliotheque mnhn-mince matin et cet après-midi, au square René Le Gall et à la bibliothèque des chercheurs du Museum, photos Alina Reyes

*

voir aussi, par Noam Chomsky (qui appelle à voter Mélenchon) : « Propagande et contrôle de l’esprit public« 

*

Journal du jour en images

au jardin alpin-minAu bout d’un moment, j’ai trouvé qu’il faisait trop chaud à la bibliothèque, et j’avais trop envie d’être dehors. Je suis partie lire assise sur une pierre au jardin alpin

jardin alpin-min Beaucoup d’enfants allaient et venaient, derrière moi toute une classe de petits de toutes les couleurs qui chantaient, en même temps qu’une micro-cascade et des oiseaux, dont un minuscule troglodyte mignon dans les feuillages au-dessus de ma tête… le paradis. Plusieurs m’ont adressé des paroles et des gestes de la main, j’ai répondu, ri et souri de bon cœur. Puis je suis allée m’asseoir dans une autre partie du jardin des Plantes, en face du penseur, qu’une enfant regardait en songeantoeuf doré-min Son œuf de pierre, d’habitude gris, a été doré ! Pour Pâques ?oeuf d'or-minSur le chemin du retour, les ouvriers qui, lorsque j’étais passée à l’aller, travaillaient dans un trou sur le trottoir, l’avaient recouvert de goudron… et de traces d’un bel effettraces-min goudron-minaujourd’hui à Paris 5e, photos Alina Reyes

*