Archives par mot-clé : art singulier, brut, outsider etc.

Je suis une créatrice. Jean Dubuffet

Une présentation de la Closerie Falbala :

*

Musique incarnée :

*
« J’éprouve une très grande inclination pour la sève ». Jean Dubuffet présente son Coucou Bazar :

*

Peinthéâtre :

*
Gros plans sur son oeuvre :

*
De Dubuffet, lors d’une balade à vélo, j’ai photographié la Tour aux Figures, sur l’île Saint-Germain à Issy. Cette oeuvre inaugurée en 1988, après sa mort, doit être rénovée. En 2020, il devrait être possible d’entrer de nouveau à l’intérieur de cette « grotte extérieure », comme l’appelait Dubuffet, de monter dans son labyrinthe ascensionnel de 117 mètres de haut.
tour-aux-figures-dubuffetphoto Alina Reyes

*

le site de la Fondation Jean Dubuffet

*

E.T. & graffs & bâtisseurs de l’imaginaire

e-tgraffange
ces jours-ci à Paris 13e et 5e, photos Alina Reyes

*

J’avais l’intention d’aller cet après-midi à Montmartre, notamment à la Halle Saint Pierre voir les films sur les Bâtisseurs de l’imaginaire présentés par Claude et Clovis Prévost à l’occasion de la réédition de leur livre (pour le côté intérieur, peut-être faudrait-il y ajouter Nathalie Lopizzo ?). Mais hier soir, au retour de la Sorbonne, j’ai marché dans Paris et à cause de l’intense pollution je suis rentrée avec une migraine tenace, qui continuait ce matin. Je vais donc éviter de marcher aujourd’hui, d’autant que quand je suis à Montmartre il faut que je me balade, que je grimpe rues et escaliers… c’est le premier quartier où j’ai vécu à Paris, c’est aussi celui où, en rêve, je me suis baladée une fois morte, bienheureux fantôme ou esprit. Quand même, la pollution tue : si c’est bon d’avoir des fantômes en ville, il faudrait aussi y conserver des vivants, et qui ne soient pas empêchés d’y faire du sport sans sacrifier leurs poumons ! Vite, de plus en plus de transports en commun et non polluants, et de moins en moins de voitures !

« Quelque part entre les chênes à Beauregard, un homme a dés-
habillé le sol de sa terre. Dix-neuf années durant, Roger Rousseau
s’est laissé guider par les formes, la profondeur et le langage de la
roche. « 

Brut de pinsé « L’art singulier de Jean-Jacques PETTON »

un atelier fantastique, un travail de vrai vivant

voir aussi mes autres notes sur le mot clé art singulier, brut, ou quel que soit le nom qu’on lui donne, l’art qui sourd d’une communion avec le monde matériel et spirituel à la fois

voir aussi le mot-clé « atelier », où retrouver d’autres ateliers, en particulier celui de Billy Childish

et en clin d’œil ce petit tableau, L’Alpha et l’Oméga,  que j’ai réalisé il y a quelques années avec des coquillages, des galets, bout de verre poli et des duvets ramassés, et des petits objets récupérés, bouts de bijoux et fève.

alpha-omega

*